le scenario solaire

le scenario solaire
Votre dossier, si on peut appeler dossier une apologie, oublie de donner la parole aux tenants du "nucléaire faute de mieux". On y retrouve l'idéologie passéiste de la technique qui va tout résoudre. Tout solaire pourquoi pas, si on répond au fait que le soleil éclaire en moyenne 12h par jour, et que dans beaucoup de pays il y a des nuages presque en continu ou très fréquents. Une fois de plus le solaire, comme l'éolien, comme les agrocarburants ne peuvent être que des compléments, avec de coûts réels jamais évoqués, notamment la multiplication nécessaire des centrales classiques pour pallier l'absence de soleil ou de vent. Ils engendrent un maximum de corruptions à tous les niveaux. Ce lobbying intense, ne s'explique que par l'existence d'actionnaires qui y voient un marché juteux pour eux, mais pas pour les citoyens qui paieront le maximum en recevant le minimum de service. Serait-il enfin possible de mettre à plat la question nucléaire face aux énergies autres, dans un vrai débat démocratique ? Comme celui qui a eu lieu en France pour le référendum sur l'Europe ? Mais les citoyens ont-ils même la parole dans une société de démocratie représentative aux ordre d'une oligarchie fort peu démocratique ?

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet